Veille

Serena Capitals précise les attentes de son fond dédié à l’IA

Dans un papier publié hier, le JDN présente les attentes du fonds d’investissement Serena Capital à l’égart des startups de l’IA. Alors que la plupart des fonds sont à l’affut du « futur Google de l’Intelligence Artificielle », Serena Capital a lancé un fonds dédié au sujet doté de 80 millions d’euros mais met en garde les candidats : « avoir les meilleurs ingénieurs ne suffira pas à sortir le meilleur produit IA ».

« Pour trouver la perle rare, les investisseurs du marché de l’IA scannent aussi d’un œil aiguisé les équipes des start-up qui leur font des pitch. Le danger à éviter : miser sur une entreprise composée à 100% de data scientist et d’ingénieurs informatiques, qui font de la tech pour de la tech comme c’est souvent le cas dans ce secteur. « Nous cherchons des formations pluridisciplinaires, dotées au minimum d’un profil business. », pointe la partenaire de Serena Capital au JDN. »
Le secteur de l’intelligence artificielle n’échappe en effet pas aux problématiques que rencontrent beaucoup de startups, au premier rang desquels on retrouve celle de monter une équipe robuste : bien souvent, l’équipe fondatrice est composée de profils business mais peine à recruter des développeurs et scientifiques ou à l’inverse, une équipe de scientifiques monte un projet trop décorrélé du business.

Répondre à notre étude principale