Veille

Machine learning et l’intelligence artificielle à la base du modèle de la startup Vade Secure

Comme beaucoup de startups Vade Secure mise sur le machine learning et l’intelligence artificielle pour se différencier par la technologie. Il s’agit pour elle de construire un modèle prédictif dans la sécurité des emails.

 

Vade Secure, positionné sur le marché de la sécurisation des emails, a boucle une levée de fonds de 10M€ en septembre pour accélérer principalement sa croissance commerciale et pénétrer notamment le marché américain. Le lancement d’un nouveau produit permettant de mieux protéger les utilisateurs de la messagerie Microsoft Office 365 devrait lui permettre de réaliser une percée sur la base installée des clients de Microsoft qui vont devoir migrer vers le cloud. Dans un communiqué le fondateur de Vade Secure estime que cet apport devrait lui permettre de passer le cap des 50 millions de dollars de CA en 2020. La société déclare protèger plus de 400 millions de boîtes mails réparties entre 4000 clients.Cette levée de fonds est réalisée auprès d’ISAI via son fonds de Growth Equity complété par un pool bancaire.

Sécuriser l’email quand il est dans le cloud

De l’avis de nombreux experts, la montée en puissance du cloud dans les systèmes d’informations pose le problème de la sécurisation des messages et de leurs contenus. Par définition, dans le cloud, les informations sont stockées sur différents serveurs sur différentes zones géographiques et le risque de piratage augmente en théorie avec la multiplication de ces infrastructures. Bien sur les éditeurs, notamment américains, proposent une sécurisation accrue mais sur leurs systèmes qui peuvent être contrôlés. L’enjeu pour les entreprises, notamment européennes, est donc de s’assurer que les messages des émetteurs et des récepteurs soient bien vérifiés et sécurisés y compris sur des applications en mode Saas hébergées dans le cloud. Un segment de marché de la sécurité qui attire de nombreuses entreprises européennes comme ProtonMail ou encore l’allemand Tukanota qui offrent un chiffrement sécurisé des emails. C’est également sur ce créneau que se développe Vade Secure, à travers une offre d’infrastructure logicielle, en considérant que l’email est incontestablement devenu le premier vecteur de menaces en matière de cyber-sécurité avec notamment les tentatives de ransomwares tout comme les attaques de phishing dont sont victimes les entreprises. Pour innover dans ce domaine Vade Secure s’appuie sur une technologie prédictive reposant essentiellement sur de l’intelligence artificielle et un processus de machine learning analysant jusqu’à 2 milliards d’évènements par jour.

Répondre à notre étude principale